Prévenir les Accidents Vasculaires Cérébraux

/Prévenir les Accidents Vasculaires Cérébraux
Prévenir les Accidents Vasculaires Cérébraux 2018-04-23T06:47:46+00:00

1. La circulation sanguine

1)   La circulation sanguine n’est pas complètement automatique : 80 % du volume total de notre sang est dans les veines, donc soumis à la pesanteur.

2)   Les AVC surviennent brutalement alors que leurs mécanismes de fabrication sont chroniques.

3)   Notre mode de vie nous éloigne de nos besoins fondamentaux.

1.    La sédentarité : Les longues stations immobiles ont un effet délétère sur la santé.

2.    La marche n’est plus assez efficace pour la circulation : l’homme n’étant plus accoutumé à marcher longtemps s’éloigne de la performance mécanique de la marche humaine, la meilleure de tous les mammifères. Marcher répond au besoin mécanique de la circulation.

3.    La respiration n’est plus assez efficace pour la circulation : inconsciemment et trop souvent bloquée, la respiration est réduite par les stations immobiles prolongées . Respirer répond au besoin mécanique de la circulation.

4.    Dépister une mécanique de marche peu régulatrice puis l’améliorer peut prévenir les complications cardiovasculaires.

2. Comment prévenir les AVC ?

1)   En agissant sur sa circulation sanguine. C’est possible et l’effet est immédiat :

1.   En se levant régulièrement toutes les heures

2.   En allant s’allonger complètement dans la journée, même 15 minutes.

3.   En marchant en propulsion à chaque pas.

4.    En conservant une bonne amplitude respiratoire.

2)  Savoir agir sur les besoins centraux et vitaux de la circulation sanguine, a l’avantage d’agir aussi sur tous les autres systèmes qui en dépendent inévitablement.

3)  Cette cohérence du corps avec la pesanteur a un double avantage immédiat, en créant moins de microtraumatismes insidieux.

1. Sur notre appareil musculo-squelettique des pieds à la tête.

2. Sur l’écoulement de notre sang jusqu’au bout de nos 120 000 km de vaisseaux sanguins (même les plus petits : la microcirculation constitue 75 % de notre circulation)

4)   Être acteur de sa circulation à chacun de nos pas, nous protège des accidents cardiovasculaires et entre autres des handicaps de l’appareil locomoteur source de douleurs.

5) Si des lésions vasculaires existent déjà, elles pourront cicatriser et réduire les risques d’accidents vasculaires.

6) Changer ses habitudes c’est possible, à tout âge, grâce à une prise de conscience des besoins fondamentaux du corps démontrés visuellement.

7) Marcher en propulsion, s’acquiert de façon durable, à tout âge, en une séance d’1 heure 30 par petits groupes de 6 personnes.

PulsCircula est un organisme fondé pour vous permettre de retrouver l’utilisation optimum de votre corps à la hauteur de sa formidable fabrication.

_______